Crufiture Kiwi-Verveine à IG bas

Nous sommes nom­breux à manger sucré dès le réveil ; sou­vent depuis notre enfance. Il faut recon­naitre que pour la majorité d’entre-nous, nous tro­quons volon­tiers un toast chèvre-épinard, pour une bis­cotte beurre-con­fi­ture, un bol de céréales, une vien­nois­erie ou encore un grand verre de jus d’orange glacé. Bref, rien de très sain.
Lors du 1er ate­lier sur le thème du petit-déje­uner, nous avons démon­tré que nous pou­vions con­cili­er san­té et gour­man­dise sucrée, avec quelques astuces. La cru­fi­ture en est un exem­ple.

La cru­fiquoi ?

La cru­fi­ture, ou une con­fi­ture sans cuis­son. L’idée est de min­imiser l’ajout de sucre tout en con­ser­vant les vit­a­mines des fruits.
Encore une fois, la con­fi­ture a été héritée de notre passé. C’était la tech­nique idéale pour ne pas gâch­er l’arrivée sou­vent mas­sive de fruits et éviter les man­ques en péri­ode de pénurie. Et c’est bien con­nu que le sucre con­serve ! La con­fi­ture a beau être un régal pour les papilles, elle est bien trop riche en sucre, raf­finé de sur­croit, et élim­ine tout intéret nutri­tion­nel avec sa longue cuis­son.

Aujourd’hui, nous béné­fi­cions de con­géla­teurs pour prof­iter de nos fruits toute l’année et dimin­uer notre quan­tité de sucre ; même com­plet !

Avant de vous la livr­er, com­prenez que tout l’intérêt d’une recette revis­itée KléZia, reste bien de favoris­er les ali­ments locaux à index gly­cémique bas et les ali­ments bien­faisants.
*Ici, le sucre de canne blanc a été rem­placé par des sucres com­plets à IG bas.
*Le fruit n’est pas cuit pour préserv­er sa struc­ture matricielle, et ralen­tir son assim­i­la­tion.
On prof­ite des derniers kiwis pour le décou­vrir sous un autre jour ^^
 44
Voilà donc la recette :
 44
Ingré­di­ents pour env­i­ron 1 pot de 250 gr :
250 gr de kiwis mûrs BIO
15 gr de graines de chia BIO chia de france
30 gr de miel d’Acacia BIO (ou sucre de coco pour les veg­an)
1 cas d’eau flo­rale de verveine BIO Camé­line
 ss
Process :
-Com­mencer par mélanger tous les ingré­di­ents sauf les kiwis
-Pelez les kiwis.
-Coupez-les en dès si vous souhaitez les écras­er à la fourchette ou en gros morceaux si vous utlisez un robot.
Je vous con­seille pour cette recette, d’utiliser le mix­er Vita­mix afin de mix­er la graine de chia et ampli­fi­er ses béné­fices nutri­tion­nels. En effet, la graine de chia se mâche ou se mixe. Le Vita­mix est un appareil opti­mum pour mix­er plus fin que fin et sans impacter les micronu­tri­ments de vos ali­ments.
44
44
-Une fois mixé, versez dans votre bocal et lais­sez repos­er 1h au frais pour que la graine de chia gon­fle au con­tact de l’eau disponible et que la cru­fi­ture prenne corps.
-Con­servez 3 jours dans un bocal à con­fi­ture. Vous pou­vez bien sûr dimin­uer les quan­tités en fonc­tion de votre con­som­ma­tion et du nom­bre de per­son­nes de votre foy­er.
44
 44
Ver­dict de la dégus­ta­tion :
La con­sis­tance est, à s’y mépren­dre, la même qu’une con­fi­ture con­ven­tion­nelle. La graine de chia, rap­pelle les grains de kiwi. La touche d’eau flo­rale ajoute le petit +, qui en fait un pro­duit que l’on savoure, plus qu’on engloutit (surtout quand on sait qu’elle vient de chez nous. Mer­ci Came­line ! ) . On a pris soin de dépos­er la cru­fi­ture sur une tranche de pain au blé ancien ou au sar­rasin (pour une ver­sion sans gluten), recou­verte d’une fine couche de purée d’amande com­plète (elle aus­si réal­isée au Vita­mix). Avec toutes ces fibres et ces saveurs, nous voilà ras­sas­iés et le tout sans com­plexe. Mmh…
44
 44
 Pour référence :
CG ou Charge Gly­cémique pour 25 gr
Con­fi­ture Tra­di­tion­nelle 9.0
Cru­fi­ture KléZia 1.8
 44
Vous pou­vez donc avoir la cuil­lère lourde sans trop de scrupules pour votre gly­cémie.
Je vous invite à (re)découvrir ce tableau pour com­pren­dre mes recom­man­da­tions.
44
44
La cru­fi­ture peut être réal­isée avec tout type de fruits à jus (fram­bois­es, frais­es, pêch­es…) frais ou con­gelés, et sucrée à hau­teur de l’acidité du/des fruits choi­sis. Lais­sez libre cours à votre imag­i­na­tion en terme de mariages et d’arômatisation (huiles essen­tielles, eaux flo­rales…)
Moi, ca m’a don­né de nou­velles idées : fro­mage-cru­fi­ture, coeur de muffins… Pas vous ?