Nettoyage de Printemps

Le mois d’avril est syn­onyme de Renou­veau. Cette péri­ode est d’ailleurs représen­tée par Pâques (ou la résur­rec­tion du Christ), le Print­emps et sa flo­re en feuilles et en fleurs, la fin de l’hibernation, l’éclosion des poussins…

Au pro­pre comme au fig­uré, c’est le moment d’imiter la nature et de pass­er à son net­toy­age de print­emps ! C’est le moment de débar­rass­er notre organ­isme des tox­ines qu’il a accu­mulé ; tox­ines pou­vant provenir de notre envi­ron­nement et dans notre ali­men­ta­tion.

 

I — Dans notre Envi­ron­nement

Oui, on aère sa mai­son, on net­toie son intérieur et on assainit son envi­ron­nement. L’air intérieur est de 5 à 10 fois plus pol­lué qu’à l’extérieur.

*On accueille de jolies plantes « dépol­lu­antes » comme : l’Aglaonéma , l’Aloes qui pour­ra en plus apais­er vos coups de soleil cet été, l’Anthurium, l’Azalée, le Chloro­phy­tum, le  Chrysan­thème, les Dra­cae­nas, les Ficus, le Lierre , le Spathiphyl­lum…

Dra­cae­na mar­gina­ta

Celles-ci ont la par­tic­u­lar­ité de capter les Com­posant Volatils Organiques (COV) élé­ments pol­lu­ants de l’air (formaldéhy­des, PCP, Ben­zène, xylène…) que l’on peut retrou­ver notam­ment dans nos meubles dernière généra­tion, dans nos pro­duits ménagers, moquettes, pein­tures…

*On tente de dimin­uer le tabac qui dégage du monoxyde de car­bone

*On évite la sur­ex­po­si­tion aux ondes élec­tro­mag­né­tiques dimin­u­ant leur prox­im­ité immé­di­ate. En effet, le niveau des champs élec­tro-mag­né­tiques dimin­ue en fonc­tion de la dis­tance. Atten­tion donc aux appareils élec­triques auprès desquels on séjourne longtemps : Radio-réveils, fils élec­triques, ordi­na­teurs, télévi­sion, télé­phones sans fil, baby-phones…

*On passe aux net­toy­ants ménagers fait-mai­son. C’est ni long, ni com­pliqué. Un blog Toulou­sain C. l’air du temps  en par­le très bien.

@C. l’air du temps

*Dans sa cui­sine on oublie le micro-ondes, l’aluminium, l’usage de récip­i­ents plas­tiques que l’on tro­quera con­tre un cuit-vapeur, des récip­i­ents en terre ou en verre.

II- Dans notre Organ­isme

Au print­emps, c’est le FOIE qui est au cœur de toutes nos atten­tions. Pourquoi le Foie ?

@ lematin.ch

Que ce soit en Médecine Tra­di­tion­nelle Chi­noise (où le foie et la vésicule bil­i­aire sont les organes cor­re­spon­dant à la sai­son du print­emps) ou en Natur­opathie, le foie est l’émonctoire prin­ci­pal de cer­tains types de déchets, la sai­son du print­emps est le moment où l’énergie de vie sort de Terre. Le terme émonc­toire est util­isé pour désign­er un organe qui a une fonc­tion de fil­tra­tion.
En effet, pen­dant l’hiver, notre énergie vitale était – de façon priv­ilégiée – util­isée pour nous main­tenir au chaud, elle nous per­me­t­tait d’ « hibern­er » et ser­vait les reins, l’émonctoire de l’hiver.
Au print­emps, à l’échelle de la planète, l’énergie jail­lit de terre et fait ‘mon­ter la sève’. Il se passe exacte­ment la même chose dans notre corps, notre corps où l’énergie passe des reins au foie !

Rôle Mécanique
Le foie est un organe dit « émonc­toire ». Il récupère et trans­forme les nutri­ments (glu­cides, lipi­des, pro­tides, vit­a­mines & minéraux) et per­met d’évacuer cer­tains déchets. C’est là que se retrou­vent nom­bre de sub­stances chim­iques indésir­ables : pes­ti­cides, her­bi­cides, con­ser­va­teurs, antioxy­dants, sta­bil­isants, médica­ments…

 On n’a pas dit qu’un foie en bonne san­té per­me­t­tait de manger des ali­ments OGM et arrosés aux pes­ti­cides, hein ?! Juste qu’il pou­vait en dimin­uer leur dis­per­sion dans le corps. Une par­tie de ces déchets peut ensuite être élim­inée via la bile grâce à la vésicule bil­i­aire. C’est pourquoi lorsqu’on par­le Foie, on asso­cie la vésicule bil­i­aire. Bref, le foie est l’organe émonc­toire le plus impor­tant par son rôle de fil­tre.

Ca vous deviez déjà, plus ou moins le savoir. Mais saviez-vous que le Foie a bien d’autres rôles ?

 

Rôle Emo­tion­nel
Un foie encrassé peut génér­er des émo­tions telles que : colère, rancœur, irri­tabil­ité ; autant de signes qui indiquent un « encrasse­ment » du Foie. Au con­traire, la générosité, l’altruisme et  le dynamisme sont des signes indi­quant un Foie en bonne san­té.

Lorsque les déchets sont trop nom­breux, les émonc­toires sat­urent et ne peu­vent plus assur­er com­plète­ment leur fonc­tion d’élimination. L’engorgement peut provo­quer une fatigue générale, des prob­lèmes de sur­poids
Les signes du « trop plein » de tox­ines se man­i­fes­tent via les émonc­toires. Le rejet des déchets se fera :
>par la peau sous forme d’acné grais­seux et  d’eczéma suin­tant
>par les voies res­pi­ra­toires sous forme de bron­chite, de rhume, de sinusite avec glaires.
>glob­ale­ment par l’ensemble des muqueuses sous forme de déchets col­loï­daux (pertes blanch­es, glaires…)

 

Rôle Energé­tique
Le foie gère en ter­mes d’énergie, tout ce qui dit être dynamique et émer­gent. Il est donc lié à notre dynamisme mus­cu­laire et nerveux : cauchemars, insom­nies, tics nerveux, maux de tête, douleurs dans l’épaule et le cou côté droit…

Vous redé­cou­vrez cer­taine­ment le rôle fon­da­men­tal de votre foie… Alors on fait quoi pour le régénér­er en lui faisant son petit net­toy­age de print­emps ? Et bien tout l’inverse de ce qui peut l’épuiser :

Adopter une ali­men­ta­tion saine
Si vous suiv­ez déjà ce blog, ce para­graphe ne va rien vous appren­dre.  L’idée est de retrou­ver une ali­men­ta­tion saine. Ceux qui appliquent déjà cette nou­velle cul­ture ali­men­taire ne sont donc pas con­cernés mais vous n’aurez rien con­tre une petite piqûre de rap­pel ^^

La présence de tox­ines dans notre corps est tout à fait nor­male puisqu’elles découlent de notre diges­tion. Pour être assim­i­l­ables, les ali­ments doivent être dégradés en pro­duisant des déchets, des tox­ines MAIS une mau­vaise ali­men­ta­tion, prise sur le pouce peut  provo­quer des sur­plus de tox­ines.

Con­seils d’une ali­men­ta­tion saine :
* Fruits & Légumes de sai­son
* Peu de pro­duits raf­finés & huiles vierges bio de 1ère pres­sion à froid
* Ali­men­ta­tion IG bas qui n’élèvent pas ou peu notre gly­cémie et préserve notre pan­créas et son cap­i­tal insu­line. Con­sul­tez le dossier com­plet traite de ce sujet en détail
*Enrichir en fibres qui aident notre intestin à élim­in­er les déchets de notre organ­isme. Priv­ilégiez les céréales, les pains com­plets bio.
*Cuis­sons douces pour préserv­er fibres et micro-nutri­ments (vit­a­mines, minéraux)
* Priv­ilégi­er les Graiss­es polyin­sat­urées sources d’Omégas 3
*Boire de l’eau si pos­si­ble fil­trée car elle con­tient moins de traces de pol­lu­ants, de cuiv­re… Un prochain arti­cle y sera con­sacré.

@adesa-yoga

 

Stim­uler les émonc­toires
Si tout est déjà acquis, vous pou­vez pass­er à l’étape suiv­ante en stim­u­lant les émonc­toires et prin­ci­pale­ment le foie. Il n’y a pas de recette uni­verselle mais des pistes de réflex­ions à adapter en fonc­tion de cha­cun.

*Priv­ilégiez ces fruits et légumes de sai­son qui favorisent le tra­vail d’élimination (fil­trage du foie et l’élimination de la bile)
-Fruits : Cas­sis, cerise, frais­es, gro­seilles, myr­tille, orange, cit­ron, pam­ple­mousse, pomme, prune, raisin, rhubarbe, tomate…

Rhubarbe de la Ferme du Madu

-Légumes : le cres­son, le pis­senlit, le poireau, l’asperge, la chicorée sauvage, la carotte, la bet­ter­ave,  la blette, le céleri branche, les endives crues, le con­com­bre, le radis noir, l’ail, qui sont dépu­rat­ifs, lax­at­ifs et diuré­tiques. Le navet, les épinards, le chou-fleur, le chou bro­coli, l’oignon blanc, l’artichaut, les petits pois, les fèves sont des mines de sels minéraux recon­struc­teurs et agiront dans le sens de votre remise en forme.


> Vous pou­vez com­mencer la journée par un jus de cit­ron pressé dilué dans une tasse d’eau chaude. Le cit­ron favorise la diges­tion ce qui per­met d’éliminer les tox­ines plus rapi­de­ment. Le cit­ron pos­sède égale­ment des ver­tus diuré­tiques qui stim­u­lent l’activité rénale. Vous pou­vez aus­si opter pour 1cas de vinai­gre de cidre ou de pomme dans 1L d’eau pen­dant 21 jours.  Je vous recom­mande le vinai­gre de pomme bien plus doux et en plus bio & local de chez Chris­t­ian Gibrac !

>Un petit jus de pomme/carotte sera tout à fait adap­té au petit-déje­uner ou avant une séance de sport. La pomme con­tient une grande quan­tité de pec­tine qui aide à l’élimination des tox­ines du sys­tème diges­tif. Quant à la carotte, sa teneur en béta-carotène stim­ule le foie.


*Con­som­mez des prO­bi­o­tiques 2 à 3 fois par semaine pour amélior­er la flo­re intesti­nale et indi­recte­ment amélior­er l’absorption des nutri­ments : lev­ure de bière, pain au lev­ain, soja (tamari, tem­peh, miso…), chou­croute, kéfir de fruits, lait fer­men­té, olives…

Pra­ti­quer une activ­ité physique
Elle aug­mente la tran­spi­ra­tion donc l’élimination des tox­ines. Elle active l’activité car­diaque donc san­guine et donc stim­ule tous les organes émonc­toires. Il est aus­si pos­si­ble de ne cibler que le Foie en posant tous les matins une bouil­lotte chaude  durant 5 min­utes sur le foie. La vasodi­lata­tion sera ain­si plus ciblée.

***

Le print­emps est une sai­son fati­gante pour l’organisme. Con­traire­ment aux autres êtres vivants nous n’hibernons pas, à pro­pre­ment par­ler,  pour refaire nos réserves d’énergie. Notre corps doit donc évac­uer les tox­ines et déchets accu­mulés durant l’hiver, cela lui demande beau­coup d’énergie d’où la fatigue ressen­tie par cha­cun d’entre nous à chaque print­emps. C’est pour cette rai­son qu’on vous recom­mande de met­tre ces con­seils en pra­tique durant 21 jours.

Si toutes les con­di­tions sont réu­nies, cette cure va per­me­t­tre d’aider naturelle­ment votre corps à faire ce “ménage de print­emps” en facil­i­tant son tra­vail d’évacuation et ain­si réduire sa fatigue. Cette purifi­ca­tion spé­ci­fique du Foie peut se faire de mars à mi-mai. Une cure de détox­i­fi­ca­tion peut dur­er de 10 jours à 3 semaines selon l’état de fatigue de votre organ­isme et votre besoin de vous ressourcer.

Comme toute cure, le corps dépense de l’énergie à ce moment là. Il est donc impor­tant de véri­fi­er qu’il a assez d’énergie pour sup­port­er cette cure. Sinon c’est l’effet inverse qui peut se pro­duire : une cure mal gérée peut nous fatiguer encore plus.

>Vous voulez démar­rer une cure mais souhaitez l’optimiser ? Nico­las, Natur­opathe faisant par­tie de l’équipe sci­en­tifique KléZia peut vous accom­pa­g­n­er dans cette cure et l’enrichir en pra­tiques Qi-Gong, auto-mas­sages, réflex­olo­gie plan­taire et phy­tolo­gie (étude et util­i­sa­tion des plantes) pour for­ti­fi­er votre foie, donc votre dynamisme pour s’ouvrir à de nou­veaux hori­zons et don­ner de belles couleurs à votre chemin de vie…

MEMO
> Le Print­emps est syn­onyme de Renou­veau
> Organe : Foie
> Assainir son Envi­ron­nement & son Ali­men­ta­tion
> Stim­uler les organes fil­tres, les Emonc­toires
> Boire de l’eau
> Pra­ti­quer une Activ­ité Physique

Nico­las & Raphaëlle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *