L’eau, la vie

Tout comme sur notre planète bleue, l’eau est le prin­ci­pal con­sti­tu­ant du corps humain. La quan­tité moyenne d’eau con­tenue dans un organ­isme adulte est d’environ 65%. La teneur totale en eau du corps humain dépend de plusieurs fac­teurs. Elle est fonc­tion de la cor­pu­lence : plus une per­son­ne est mai­gre, plus la pro­por­tion d’eau de son organ­isme est impor­tante. Elle dépend égale­ment notre activ­ité physique, du type d’aliments ingérés et de l’âge. Elle dimin­ue avec les années, car plus les tis­sus vieil­lis­sent, plus ils se déshy­dra­tent, l’eau étant rem­placée par de la graisse. C’est phys­i­ologique !

L’eau de note corps est élim­inée par voie uri­naire (env­i­ron 1L) mais aus­si par les sell­es (100 à 200 mL), la tran­spi­ra­tion (0,5 à 1L) et la res­pi­ra­tion (300 mL).

Vous com­pren­drez qu’il est vital d’apporter de l’eau à notre corps. Deux pos­si­bil­ités :
L’eau à boire
En eau de bois­son, le corps a besoin d’environ 1,5L d’eau par jour (plus si grosse chaleur, exer­ci­ce physique, diar­rhées etc.)
L’eau à manger
En com­pen­sa­tion, les ali­ments (s’ils ne sont pas gril­lés) four­nissent en moyenne 1L d’eau par jour. Cet apport hydrique per­met une hydrata­tion pro­fonde. Enfer­mée dans la struc­ture des ali­ments, elle fait un vecteur opti­mal de minéraux, de vit­a­mines et d’hydratation.

1- LES ROLES DE L’EAU

À l’intérieur de l’organisme, l’eau n’est pas répar­tie uni­for­mé­ment. Sa con­cen­tra­tion varie d’un organe à l’autre, de 1 % l’ivoire des dents à 90 % dans le plas­ma san­guin (80% dans les poumons et les reins). Out­re le sang, les organes les plus rich­es en eau sont le cœur et le cerveau.

> L’eau trans­porte les glob­ules rouges, les nutri­ments, les sels minéraux.
> Elle inter­vient dans la régu­la­tion ther­mique et aide au main­tien d’une tem­péra­ture cor­porelle con­stante (37°C) à l’intérieur du corps par le biais de la tran­spi­ra­tion.
> Elle par­ticipe au « net­toy­age » de l’organisme en facil­i­tant le tra­vail de fil­tra­tion des reins et l’évacuation uri­naire des déchets du métab­o­lisme.

Plus glob­ale­ment, l’eau dans le corps main­tient le vol­ume de sang et de lym­phe (la volémie), four­nit les sécré­tions telles que salive, larmes etc., et assure l’hydratation de la peau.
Ain­si, un corps pas suff­isam­ment hydraté ne peut pas effectuer et assumer tous ces rôles pri­mor­diaux. Mais com­ment savoir si nous sommes ou non ; assez hydratés ?

Les caus­es vio­lentes liées à la déshy­drata­tion pro­fonde sont hémor­ra­gies, brûlures graves, vom­isse­ments, diar­rhées, dia­bète etc.

 

2- LES TYPES D’EAU

 L’eau du robi­net

Ini­tiale­ment l’eau du robi­net est une eau de pluie absorbée par le sol et pom­pée par des sta­tions de pom­page. Elle est traitée par adjonc­tion de chlore pour détru­ire bac­téries, virus et par­a­sites qui s’y trou­vent puis stock­ée dans les fameux châteaux d’eau. Elle devient alors potable. Elle est régulière­ment con­trôlée par les ser­vices de l’ARS (Agence Régionale de San­té). Sachez qu’une eau potable peut tout de même con­tenir des résidus médica­menteux, hor­monaux ain­si que des traces de pes­ti­cides et de nitrates.


Suiv­ant la région, sa com­po­si­tion est vari­able en minéraux et en goût ! Oui, vous savez celles qui ont un goût de jav­el plus ou moins présent. C’est pourquoi vous trou­vez dans le com­merce des fil­tres à eau. Il est aus­si pos­si­ble de fil­tr­er un peu plus son eau avec des bâton­nets de char­bon act­if, ou tout sim­ple­ment de l’argile verte, qui, par leurs pou­voirs d’absorption, puri­fieront un peu plus votre eau. On a dit un peu, hein ?! Rien n’est par­fait ! Mais notre région n’est pas à plain­dre. Retrou­vez ici, la qual­ité de votre eau de ville. 

Quant à l’eau mag­nétisée ou eau vibra­toire, et bien le meilleur out­il que vous pour­rez utilis­er c’est encore votre langue. En effet, nor­male­ment c’est la Nature qui se charge la mieux de dynamiser votre eau : soit directe­ment à la Source, mais ça devient rare,  soit vous-même en buvant con­sciem­ment et en faisant tour­bil­lon­ner l’eau dans votre bouche.

Une petite expéri­ence sera menée par Nico­las lors de nos Ate­liers de Juil­let ! Pensez à vous inscrire ici.

 Les Eaux en bouteille 

 L’ Eau de source
L’eau de source provient de sources pro­fondes et de nappes saines, sans être toute­fois dotée de ver­tus thérapeu­tiques et elle est générale­ment faible­ment minéral­isée. L’eau dite « de mon­tagne » est une eau dont la source se situe…à la mon­tagne ! Son goût est rel­a­tive­ment neu­tre.

L’Eau minérale
Comme son nom l’indique, l’eau minérale est une eau avec une teneur en minéraux (Cal­ci­um, Zinc, Fer..) plus ou moins impor­tante en fonc­tion de la région où se situe la source. Chaque mar­que pos­sède une com­po­si­tion dif­férente, et un goût. En général les eaux minérales se dégus­tent 😉


Atten­tion, même si ces eaux font sen­sa­tion, on ne peut pas boire de l’eau minérale à tort et à tra­vers, car si elle a son util­ité en préven­tion d’éventuelles patholo­gies, un excès de minéraux peut être néfaste.

 

> Une eau minérale pos­sède donc une teneur en minéraux non nég­lige­able.  Tout ça pour vous dire qu’il s’agit d’une eau con­cen­trée qui peut à répéti­tion « encrass­er » l’organisme et sur­charg­er le tra­vail de nos émonc­toires, notam­ment des reins. A con­som­mer avec mod­éra­tion donc !
> Une eau emporte plus qu’elle n’apporte. Les minéraux apportés sous forme d’eau « à boire » seront bien moins assim­ilés que ceux trou­vés sous forme d’eau « à manger ». Et oui, les fibres et autres con­sti­tu­ants com­posant un ali­ment favorisent l’assimilation.

Vous avez besoin de minéraux ? Favorisez la con­som­ma­tion de fruits et de légumes frais, cru, cuit vapeur et dimin­uez tran­quille­ment votre con­som­ma­tion d’aliments gril­lés, toastés, frits… ; bref les ali­ments qui per­dent leur eau pen­dant la cuis­son.

www.95degres.com

 

Con­traire­ment à l’eau de votre robi­net, l’eau en bouteille con­naît un grand suc­cès, bien qu’elle soit 100 à 200 fois plus chère ! Pourquoi ?
> Dans une eau en bouteille, vous payez, le con­tenant, la mar­que et tout le sys­tème indus­triel qui se cache der­rière.
> Une bouteille en plas­tique, bien que recy­clée dépense plus d’eau à être recy­clée que l’eau con­tenue dans cette même bouteille. Ce plas­tique fab­riqué à par­tir de PET (Poly­téréph­ta­late d’éthylène) ren­ferme des per­tur­ba­teurs endocriniens. Vous savez le Bis­phénol (BPA) inter­dit pour les nour­ris­sons ?
> Con­serv­er du plas­tique, ça n’est plus si fan­tas­tique. D’autant que c’est une source de développe­ment bac­térien, surtout sous ces fortes chaleurs. Ah ! Vous saviez que l’eau de pluie est aus­si pol­luée ?

Regardez cette courte vidéo humoris­tique pour­rait vous intéress­er.

Alors, tout le monde s’en fou ? 😉 

D’un point de vue glob­al, l’eau du robi­net est par­faite pour une con­som­ma­tion quo­ti­di­enne. En ce qui con­cerne spé­ci­fique­ment les grands sportifs, les femmes enceintes et allai­tantes, les enfants et les per­son­nes âgées, il est con­seil­lé de priv­ilégi­er des eaux de sources ; celles qui, sur l’étiquette, indiquent un « résidu sec à 180°C » le plus petit pos­si­ble. En effet, moins rich­es en minéraux que l’eau minérale, elles enta­ment moins le tra­vail de fil­tra­tion des reins.

***

3- UNE BONNE HYDRATATION, CONSEILS DU NATURO !

- Buvez en petites quan­tités de nom­breuses fois au cours de la journée. Le mieux est d’avoir tou­jours avec soi une bouteille, en verre si pos­si­ble et la faire suiv­re en fonc­tion des déplace­ments (bus, métro, tra­vail, mai­son…). Vous trou­verez cer­taine­ment d’autres con­tenants écologiques et sains chez Slow Con­cept, cette petite bou­tique de créa­teurs Toulou­saine, axée sur recy­clage.
Boire trop d’un coup pour­rait fatiguer votre estom­ac, ralen­tir votre diges­tion et fatiguer aus­si vos reins et votre cœur en aug­men­tant trop vite la volémie (ou le vol­ume glob­al de l’ensemble des liq­uides du corps). Trop à gér­er d’un coup pour eux ! Un peu comme nous après un repas de Noêl en famille. Vous voyez bien n’est-ce pas ?!
Alors au lieu de grig­not­er, buvez ! D’autant plus que l’eau rem­pli l’estomac et calme la faim. D’ailleurs il arrive sou­vent de manger parce qu’on a soif…car à défaut d’eau en bois­son on en trou­ve un peu dans les ali­ments.

- N’attendez donc pas d’avoir soif pour boire.

- Habituez les enfants à boire régulière­ment de l’eau.

- Faites boire régulière­ment les bébés, qui sont très sen­si­bles à la déshy­drata­tion, surtout si la tem­péra­ture ambiante est élevée, et en cas de diar­rhée ou de fièvre.

- Buvez, de préférence, en dehors des repas pour ne pas nuire au bon fonc­tion­nement des sucs diges­tifs. Pen­dant un repas et pen­dant la diges­tion, ce sont les sucs issus notam­ment de la salive, de l’estomac et du pan­créas qui favorisent la diges­tion. Ils peu­vent être « gênés » dans leur tra­vail par la présence de trop d’eau ; ils seraient un peu comme dilués.

- Lorsqu’il fait chaud, on tran­spire et donc on se déshy­drate plus facile­ment. Pensez donc à boire davan­tage quand il fait chaud, même si vous n’avez pas la sen­sa­tion de soif. Même chose en cas de fièvre ou de diar­rhée. Logique !

- Ce qui compte c’est d’être hydraté alors buvez et mangez de l’eau ! Buvez de la bonne eau et con­som­mez de préférence des ali­ments rich­es en eau, comme fruits et légumes de sai­son. En ce moment priv­ilégiez les tomates, con­com­bres, pastèques, pêch­es, laitues…

- Un café, un soda, un apéri­tif (même celui à l’anis avec plein d’eau dedans), ça n’hydrate pas, au con­traire !

- Préfer­ez, un jus de fruits/légumes cru, une tisane, de l’eau de coco, des eaux de fruits. Cepen­dant, notez qu’il est con­seil­lé d’en boire un min­i­mum car toutes ces bois­sons com­plé­men­taires et sou­vent de sub­sti­tu­tion ont des effets bien pré­cis et appor­tent des pro­duits dans notre corps qui ne sont pas neu­tres, con­traire­ment à l’eau.

- Il est préférable de manger et boire à tem­péra­ture ambiante ou légère­ment tiède car l’eau passe directe­ment de la bouche à l’estomac qui, lui, est à 37°C. Cela per­met de vous hydrater tout en con­ser­vant toute votre énergie (surtout pour les estom­acs frag­iles). Pour que le corps garde toute son énergie lors de fortes chaleurs, il est préférable de se met­tre à l‘ombre et con­som­mer 1.5L d’eau tem­pérée plutôt que de rester sous de fortes chaleurs et con­som­mer 3L d’eau glacée. On com­prend aisé­ment que le corps va devoir fournir plus d’énergie pour ramen­er cet élé­ment froid à tem­péra­ture et donc se réchauf­fer. Finale­ment vous aurez plus chaud qu’avant ! Ce n’est pas par hasard si les Touaregs boivent des thés à la men­the !

Vous allez trou­ver cet été des infu­sions et thé glacés, des jus detox, des cafés frap­pés… Vous l’aurez com­pris, ces bois­sons ne vous hydrateront ou rafraichi­ront pas, en plus des sucres con­tenus et de leurs tem­péra­tures trop froides. Vous avez chaud, vous avez soif ? Buvez de l’eau et fraiche, pas glacée !
Con­servez les crèmes, sor­bets et tous les ali­ments froids pour les plaisirs d’été. L’apport intérieur de fraicheur (boire, manger) n’abaissera pas votre tem­péra­ture cor­porelle, con­traire­ment à un apport extérieur. Baignez-vous, ven­tilez-vous, restez à l’ombre… Au mieux, utilisez cette canette glacée sur votre front, c’est le mieux qu’elle pour­ra vous faire 😉

« Buvez ce que vous mangez, mangez ce que vous buvez »

 MEMO
> L’eau est vitale au bon fonc­tion­nement du corps humain 
> Boire 1.5L d’eau en moyenne par jour
> Priv­ilégiez l’eau du robi­net
> Favorisez les ali­ments frais, crus ou cuits vapeur rich­es en eau qui nous hydra­tent en pro­fondeur
> Buvez et mangez à tem­péra­ture ambiante, même en été
> Seule l’eau et les fruits & légumes hydra­tent. Oubliez sodas, sor­bets…

***

> Envie d’un ate­lier de développe­ment per­son­nel en juil­let ou en cours de l’année? Nico­las, Natur­opathe faisant par­tie de l’équipe sci­en­tifique KléZia peut vous accom­pa­g­n­er dans cette démarche et l’enrichir en pra­tiques Chi Kung, auto-mas­sages, Tao Yin Yoga et autres approches naturelles. Dynamisez votre été et décou­vrez de nou­veaux hori­zons en don­nant de belles couleurs à votre chemin de vie. Prenez soin de vous !

Bel été à toutes et tous !

Nico­las & Raphaëlle

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *