Cake aux épices sans lactose

On a prof­ité des vacances de fin d’année pour se lancer dans une recette de cake de Noël (sans lac­tose, sans soja, sans sucre, IG bas, qua­si­ment sans gluten…) Vous savez ces notes chaudes qui nous récon­for­tent déjà à l’odeur…
Petite par­tic­u­lar­ité, que cer­tains ont déjà décou­vert lors de l’ate­lier goûter, il est cuit à la vapeur…
Le ren­du est juste spec­tac­u­laire de légèreté et de moelleux. Vous pour­rez bien enten­du le réalis­er au four mais le résul­tat sera moins probant. Il vous fau­dra sûre­ment ajouter un agent lev­ant comme de la lev­ure chim­ique en plus d’oeufs.
L’intéret de Vitaliseur de Mar­i­on est dou­ble :
-il offre un effet ven­touse, tout par­ti­c­ulière­ment appré­cié pour des lev­ées (sans gluten ou pau­vre en gluten), sans ajout de l’armada d’additifs et d’améliorants..
-il per­met de cuisin­er vivant en préser­vant les vit­a­mines, les fibres et les minéraux des ingré­di­ents.
Si cela vous intéresse, KléZia est pre­scrip­teur et peut vous faire béné­fici­er d’une réduc­tion. (con­tactez-moi)
Voilà donc la recette :
Ingré­di­ents 
Ingré­di­ents solides (A)                                                      Ingré­di­ents liq­uides (B)
15 gr d’okara amande                                             50 gr miel de sar­rasin
10 gr de graines de lin                                             2 oeufs
10 gr farine de chataigne                                      30 gr d’huile d’olive
25 gr farine de lupin                                                  40 gr lait végé­tal
80 gr farine d’avoine                                                 3 gr vinai­gre de cidre
2 gr bicar­bon­ate                                                        10 gr d’épices (can­nelle, mus­cade, gin­gem­bre..)
66 gr courge râpée                                                   Noix de greno­ble
 44
Process :

Faire chauf­fer l’eau du Vitaliseur. Pen­dant ce temps, peser tous les ingré­di­ents liq­uides (B) sauf le vinai­gre de pomme et les ajouter dans votre mix­er. Je vous recom­mande le Vita­mix pour sa puis­sance et qual­ité de mix. (-10% avec le code klezia sur le site www.cuisinedubienetre.fr)

Ajouter par-dessus les ingré­di­ents solides (A). Mix­er à puis­sance max­i­male afin de s’assurer que les graines de lin soient bien mixées pour pou­voir béné­fici­er des béné­fices nutri­tion­nels de cette graine.

Met­tre la pâte obtenue dans un sal­adier.

Quand l’eau bout, ajouter le vinai­gre, mélanger puis couler rapi­de­ment la pâte dans le moule à cake.

Ajouter les noix sur le dessus du cake et le dépos­er dans le tamis du Vitaliseur.
Faire cuire 30 min­utes env­i­ron.

Lais­sez refroidir le cake avant de le démouler.
A déguster accom­pa­g­né d’une com­pote pour un goûter savoureux.

Décou­vrez d’autre recette inso­lites, récon­for­t­antes et gour­man­des dans notre prochain ate­lier cui­sine : https://www.klezia-patisserie.fr/content/15-cours-de-cuisine

Beurre de Pomme à IG bas

La pomme est de sai­son, on ne peut pas dire le con­traire. A cro­quer, en jus, en com­pote, en tarte, on la mange à toutes les sauces. Mais con­nais­sez-vous le beurre de pomme ? Voilà une alter­na­tive Santé*Nature qui rem­plac­era votre tra­di­tion­nel com­bo beurre-con­fi­ture et qui ravi­ra les sans lac­tose et végé­tal­iens à la recherche de sub­sti­tuts à la mar­garine ni très san­té, ni très nature…

Lors du 1er ate­lier sur le thème du petit-déje­uner, nous mon­trerons que nous pou­vons con­cili­er san­té et gour­man­dise sucrée, avec quelques astuces. Le beurre de fruits en est un exem­ple.

Avant de vous la livr­er, com­prenez que tout l’intérêt d’une recette KléZia, reste bien de favoris­er les ali­ments locaux à index gly­cémique bas, les ali­ments bien­faisants pour obtenir un résul­tat nutri­tion­nelle­ment intéres­sant.
 44
Voilà donc la recette :
Ingré­di­ents pour env­i­ron 1 pot de 500 gr
600 gr de pommes
100 gr de purée d’amande (de préférence com­plète)
1 Gousse de Vanille épuisée
100 gr pois chich­es cuits
(au besoin : +30 gr de sucre de coco ou miel aca­cia)
 44
Process :

Faire chauf­fer l’eau du Vitaliseur (pour préserv­er le max­i­mum d’éléments vitaux) ou de votre panier vapeur. Pen­dant ce temps, coupez grossière­ment des quartiers de pommes et déposez-les dans le tamis. Quand l’eau bout, faites cuire 30 min­utes env­i­ron. Prof­itez-en pour y met­tre les frip­pées abîmées.
Ah j’oubliais, quoi que vous devez sûre­ment vous en douter main­tenant qu’on se con­nait, gardez la peau, por­teuse de fibres et vit­a­mines si vos fruits sont biologiques.

Lais­sez refroidir.

Versez vos pommes com­potées dans votre Vita­mix, ajoutez la purée d’amande mai­son (réal­is­able au Vita­mix), la gousse de vanille et vos pois chich­es.

- Euh… des pois chich­es ? Vous êtes sûre ?!!!
— Absol­u­ment. Les pois chich­es n’ont pas un goût très pronon­cé. Ils appor­tent de la tex­ture, des pro­téines (végé­tales) et des micronu­tri­ments. Surtout si vous les avez préal­able­ment fait pré-ger­mer et cuits vous-même. Et on en cul­tive plein en occ­i­tanie : biograne­ta, au petit grain bio… pour ne citer que mes parte­naires pro­duc­teurs.

Si vos pommes ne sont pas assez sucrées, ajoutez le sucre de votre choix.

Com­mencez par mix­er à vitesse lente le temps d’obtenir une tex­ture homogène puis lis­sez la pré­pa­ra­tion en aug­men­tant la vitesse. N’hésitez pas à vous aider du pous­soir au besoin.
Je rap­pelle qu’une tex­ture aus­si lisse et douce, proche du beurre sera obtenue avec un robot suff­isa­ment puis­sant, tel que le Vita­mix.

Lorsque le vor­tex se forme dans le Vita­mix, la tex­ture finale arrive… C’est prêt !

Ras­surez-vous, la tex­ture s’épaissira en refroidis­sant. Versez votre beurre de fruit végé­tal dans un pot à con­fi­ture.

Con­servez 1 semaine env­i­ron au réfrigéra­teur.

Si la quan­tité est trop impor­tante pour vous, n’hésitez pas à la réduire et à tro­quer votre bol Vita­mix pour une cup 225 ml ou 600 ml afin de pou­voir entrain­er la total­ité des ingré­di­ents.

! Si vous man­quez de temps, vous pou­vez sans souci utilis­er de la com­pote (en divisant la quan­tité par 1.5 env­i­ron), de la purée d’amande du com­merce et une con­serve de pois chiche. Les bien­faits ne seront pas les mêmes mais le plaisir sera sûre­ment au RV.

Ce beurre végé­tal peut être réal­isé avec tout type de fruits à jus (fram­bois­es, frais­es, myr­tilles, pêch­es…) crus ou cuits (pomme, poire…). Vous pour­rez ain­si en prof­iter au fil des saisons. Lais­sez libre cours à votre imag­i­na­tion en terme de mariages et d’arômatisation (huiles essen­tielles, eaux flo­rales, épices…)

A déguster sur une belle tranche de pain aux blés anciens à la place du tra­di­tion­nel com­bo beurre-con­fi­ture, avec un yaourt, dans votre por­ridge mati­nal, des crêpes…

A vous de jouer !

Lire la suite

Crufiture Kiwi-Verveine à IG bas

Nous sommes nom­breux à manger sucré dès le réveil ; sou­vent depuis notre enfance. Il faut recon­naitre que pour la majorité d’entre-nous, nous tro­quons volon­tiers un toast chèvre-épinard, pour une bis­cotte beurre-con­fi­ture, un bol de céréales, une vien­nois­erie ou encore un grand verre de jus d’orange glacé. Bref, rien de très sain.

Lors du 1er ate­lier sur le thème du petit-déje­uner, nous avons démon­tré que nous pou­vions con­cili­er san­té et gour­man­dise sucrée, avec quelques astuces. La cru­fi­ture en est un exem­ple.

La cru­fiquoi ?

La cru­fi­ture, ou une con­fi­ture sans cuis­son. L’idée est de min­imiser l’ajout de sucre tout en con­ser­vant les vit­a­mines des fruits.
Encore une fois, la con­fi­ture a été héritée de notre passé. C’était la tech­nique idéale pour ne pas gâch­er l’arrivée sou­vent mas­sive de fruits et éviter les man­ques en péri­ode de pénurie. Et c’est bien con­nu que le sucre con­serve ! La con­fi­ture a beau être un régal pour les papilles, elle est bien trop riche en sucre, raf­finé de sur­croit, et élim­ine tout intéret nutri­tion­nel avec sa longue cuis­son.

Aujourd’hui, nous béné­fi­cions de con­géla­teurs pour prof­iter de nos fruits toute l’année et dimin­uer notre quan­tité de sucre ; même com­plet !

Avant de vous la livr­er, com­prenez que tout l’intérêt d’une recette revis­itée KléZia, reste bien de favoris­er les ali­ments locaux à index gly­cémique bas et les ali­ments bien­faisants.
*Ici, le sucre de canne blanc a été rem­placé par des sucres com­plets à IG bas.
*Le fruit n’est pas cuit pour préserv­er sa struc­ture matricielle, et ralen­tir son assim­i­la­tion.
On prof­ite des derniers kiwis pour le décou­vrir sous un autre jour ^^
 44

Lire la suite