Les Alternatives Laitières (4/4)

lait-bandeau-du-haut

« Mais si on élim­ine le lait, les yaourts, le beurre, la crème fraiche, la chan­til­ly, les fro­mages mais alors on ne mange plus rien ?!! »

Nos habi­tudes ont la vie dure… Pas évi­dent d’en chang­er quand elles font par­tie de nos habi­tudes et qu’on nous a con­va­in­cus de leurs bien­faits. Voici quelques pistes pour vous per­me­t­tre de retrou­ver le sourire :

1/ N’éliminez pas mais dimin­uez vos apports en pro­duits issus de lait de vache.
*N’oubliez pas qu’un bon pro­duit laiti­er est issu d’un lait provenant de vach­es bien nour­ries. Oubliez les pro­duits laitiers con­ven­tion­nels même fer­miers.
*N’oubliez pas qu’un bon pro­duit laiti­er est issu d’un lait non traité. Oubliez sources UHT, stéril­isées, con­cen­trées, homogénéisées… Préférez les bons pro­duits laitiers au lait cru Bio Fer­miers.

2/Préférez les sources laitières issues de petits ani­maux.
Plus ils seront petits, moins leurs fac­teurs de crois­sance seront agres­sifs.
Les laits de bre­bis et de chèvre sont une alter­na­tive intéres­sante en offrant des atouts nutri­tion­nels et gus­ta­t­ifs qui les dis­tinguent du lait de vache, d’autant plus qu’ils sont plus digestes car leur matières grass­es s’absorbent mieux.
chevr*Le lait de chèvre est plus riche en vit­a­mines que le lait de vache. Il pos­sède le dou­ble de vit­a­mine A, davan­tage de Vit­a­mine C et qua­tre fois plus de vit­a­mines D ! La teneur en pro­téines est voi­sine de celle du lait de vache. Son goût varie en fonc­tion des saisons certes mais pos­sède une saveur plus mar­quée que le lait de vache.
* Le lait de bre­bis pos­sède les mêmes pro­priétés mais est plus gras.

Atten­tion, ce n’est pas pour autant qu’il faut en con­som­mer à out­rance. Ils ont certes des fac­teurs de crois­sance moin­dres, mais con­ti­en­nent aus­si du lac­tose, de la caséine etc… et ils restent acid­i­fi­ants.

Alors les VRAIES Alter­na­tives San­té ?
Il y en plusieurs ! Pour une approche plus déten­due, je vous pro­pose une mise en sit­u­a­tion.

*Le bol ou le verre de lait
bol-de-lait

Pour ceux qui boivent du lait le matin par exem­ple, je vous con­seillerai un réel change­ment. Je doute que le rem­plac­er par un lait végé­tal vous con­tente. Vous trou­verez tou­jours à redire. C’est sûr ça n’aura jamais le goût de votre lait… Si cela vous con­vient, par­fait !

Le cas inverse, ne cherchez pas à trans­pos­er mais prenez un peu de recul. Pour votre petit déje­uner, rem­placez votre bol de lait/cornflakes ou lait/chocolat ou que sais-je par un nou­veau petit-déje­uner. Ain­si, vous regret­terez moins vos habi­tudes. Ten­tez de vous faire un petit déje­uner salé, à base d’œuf, hari­cots-tomate, ou un bol de lait végé­tal avec fruits frais, amandes/noix/noisettes pour une ver­sion sucrée.

vilka

ⓒvilka.fr

*La tar­tine beur­rée

Testez la purée d’amandes ou encore de noisettes ! Ajoutez au besoin un trait de con­fi­ture. Elle pour­ra même être util­isée telle une pâte à tartin­er : sans sucre et avec plus de cal­ci­um ! Testée et approu­vée : la purée d’amandes mélangée à de la can­nelle sur une tar­tine de pain de sei­gle tiède. Mmh !!!

Cepen­dant, pour  cette util­i­sa­tion là, ne vous privez pas d’un bon beurre bio fer­mi­er riche en Vit­a­mine A. A moins d’être allergique, n’oubliez pas que le beurre con­tient très peu voire pas de lac­tose et peut être bien toléré, avec mod­éra­tion.

*Les crêpes et pâtes à gâteaux

ⓒquandjuliepatisse

ⓒquand­juliepatisse

L’offre des laits végé­taux est suff­isam­ment large pour que vous trou­viez celui qui saura rem­plac­er le lait de vache. Atten­tion au lait de Riz ou de Chataigne à l’indice gly­cémique élevé. Quant au beurre, rem­placez-le par exem­ple par ¾ d’huile de coco ou d’olive douce. Atten­tion les huiles de colza, de noix, de lin (bref les huiles rich­es en omé­ga 3)  ne résis­tent pas aux hautes tem­péra­tures (donc ne se font pas cuire et se con­ser­vent au fri­go).

*Les sauces salées à base de crème fraiche

creme-fraichePour ceux qui raf­fo­lent de crème et de gratins rien de plus sim­ple avec les crèmes végé­tales que l’on trou­vera plutôt dans les mag­a­sins d’alimentation biologiques. Les crèmes végé­tales vont défini­tive­ment vous con­ver­tir aux laitages végé­taux. Trois fois moins grass­es en moyenne que les crèmes tra­di­tion­nelles, elles peu­vent avoir le même goût pour ce genre d’utilisation, comme la crème d’avoine, ou la crème d’épeautre. Elles ont exacte­ment la même con­sis­tance que la crème tra­di­tion­nelle liq­uide et s’utilisent de la même façon. Vous pou­vez aus­si la faire vous-même en dilu­ant un peu d’eau à votre purée d’amande par exem­ple. Vous éviterez ain­si les adju­vants tels que car­raghé­nanes, gomme xan­thane…

Néan­moins, il reste préférable de tro­quer sa sauce blanche par une sauce de légumes : tomates, poivrons…

*La crème Béchamel
eau

Pour les bechamels rem­placez le beurre par de l’huile d’olive douce, de tour­nesol oleique ou encore de la purée d’amandes, ou de sésame (tahin) ; le lait de vache par du lait d’amandes ou même de l’eau… très franche­ment la dif­férence n’est pas fla­grante et je ne vois pas l’intérêt de s’en priv­er.

Atten­tion !
*La majorité des laits végé­taux, même Bio con­ti­en­nent beau­coup d’additifs : sucre, sel, géli­fi­ants, épais­sis­sants etc… Ils sont bien sou­vent UHT ! Dans la mesure du pos­si­ble, réalisez-le vous-même, ou décou­vrez le Lait d’Amandes KléZia ultra frais et déjà prêt !
*Je ne vous ai pas par­lé du soja ? Et pour cause, il n’entre pas non plus dans la Charte KléZia. Retrou­vez prochaine­ment toutes les bonnes raisons dans un arti­cle.

Voilà quelques pistes non exhaus­tives.

>Vous aimeriez vous faire accom­pa­g­n­er dans cette nou­velle ali­men­ta­tion allégée en pro­duits laitiers ? Valérie, Marine, Nico­las & Céline pro­fes­sion­nels de la nutri­tion faisant par­tis de l’équipe sci­en­tifique KléZia, pour­ront étudi­er avec vous la meilleure façon d’y arriv­er en accord avec vos habi­tudes.<

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *