1 an après…

KléZia a vu offi­cielle­ment le jour le 1er Octo­bre 2016. Entrée dans la tumulte des fêtes de fin d’année, je n’ai pas pu pren­dre ma plume. La folie des bûch­es étant passée [un grand mer­ci à tous ceux d’entre-vous qui ont fêté Noël avec KléZia et qui ont per­mis à leurs invités de la décou­vrir], j’ai enfin un peu de temps pour partager avec vous cette 1ère rétro­spec­tive…

Réin­ven­ter la pâtis­serie est un beau pro­jet mais cela ne suf­fit pas pour s’inscrire dans la durée. Sans ren­tr­er dans un con­cept à grande échelle, une mar­que ne doit pas seule­ment faire de bons pro­duits, elle doit aus­si tra­vailler dur pour adapter sa com­mu­ni­ca­tion et son réseau de dis­tri­b­u­tion. Une remise en ques­tion per­petuelle…

 

La Com­mu­ni­ca­tion


* Après 1 an d’existence, il sem­blait impor­tant de remanier l’image de cette char­mante mar­que locale. Aus­si plaisante soit-elle, KléZia souf­frait du syn­drôme de la lis­si­tude ou le manque d’impact visuel.
KléZia a donc fait appel a sa graphiste favorite Lil­ly­lous­tu­dio pour remanier tout ça, tout en restant dans les valeurs de la mar­que.
On a donc con­servé le logo, les pétales col­orés que l’on retrou­ve sur les pâtis­series KléZia, syn­onyme de nat­u­ral­ité et déli­catesse, la bour­rache totem KléZia, la couleur blanche chère au domaine pâtissier…


On a rem­placé le fond “papi­er recy­clé” par des zigs zags chics et chocs pour arrêter le regard et apporter un  peu de dis­tinc­tion.

Il ne suff­i­sait, finale­ment, de pas grand chose, si ce n’est le regard aigu­isé d’une pro­fes­sion­nelle.

 

* Ven­dre ses pro­duits sur un site web ou dans un mag­a­sin ne demande pas les mêmes armes.
Nom­bre d’entre-vous ont acheté ces pâtis­series “cachées” sans con­naitre leurs spé­ci­fités. Et oui, vous avez mangé de l’innovation sans le savoir ! Les vendeurs n’ont pas tou­jours le temps d’argumenter les pro­duits. C’est la rai­son pour laque­lle vous avez vu l’espace alloué à ces petits gâteaux s’étoffer d’un sup­port blanc à étage, de quelques cartelettes indi­quant les spé­ci­fités pro­duits, d’un grand poster…


Désor­mais, vous ne pour­rez plus louper leurs mul­ti­ples atouts : IG bas, + de fibres, sans soja, sans blé mod­erne, local, fait-mai­son… A con­di­tion, bien sûr, que ces acces­soires soient util­isés comme con­venu.

 

La Dis­tri­b­u­tion

Etre au bon endroit au bon moment. Il n’y a pas de recettes mir­a­cles. C’est ain­si que KléZia a com­mencé avec cer­tains parte­naires et con­tin­ue aujourd’hui avec quelques fidèles (Ceci&Cela, Bio­coop Min­imes…) et des nou­veaux (O local Bio, Bio­coop Bla­gnac, Bio­coop Jau­rès..) qui vous per­me­t­tent de trou­ver KléZia encore un peu plus près de chez vous.
Le cir­cuit-court, quant à lui, reste pri­or­isé. Vous retrou­verez tou­jours vos douceurs Santé*Nature via le réseau de La Ruche Qui Dit Oui ! et depuis peu, sur deux marchés Bio : le ven­dre­di après-midi sur Tourne­feuille et le same­di matin au Capi­tole (Toulouse).
D’ailleurs, encore une amélio­ra­tion ! Retrou­vez tous les points de vente KléZia dans ce nou­v­el onglet plus intu­itif : http://www.klezia-patisserie.fr/nos-points-de-vente
Vous me direz ce que vous en pensez 😉

Des envies, sug­ges­tions, pensez à la boite à idées  ! J’attends aus­si vos avis et attentes sur la page face­book et/ou insta­gram. KléZia est avant tout une mar­que humaine qui s’écrit grâce à vous. Ne l’oubliez pas !

D’autres pro­jets ? Oui, heureuse­ment ! Mais il va fal­loir de quoi assur­er de prochains investisse­ments
(nou­veaux pro­duits, véhicule util­i­taire, appren­ti…)
Alors pour pour­suiv­re l’expansion et la peren­nité, je compte sur vous pour faire con­naitre KléZia autour de vous, et ne pas oubli­er de régaler votre Coprs, votre Coeur & votre Esprit…
Sachez-le, c’est vous qui avez les cartes en mains et fer­ez vivre ou non ce pro­jet nova­teur, engagé, et de chez vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *